Stéphanie, MC, Alix & Samuel


Peux-tu te présenter ?

Stéphanie, 32 ans. Je suis architecte, lesbienne, en couple depuis 11 ans, mariée, et maman d’une petite fille de 2 ans, et d’un bébé encore en cours de cuisson.

Peux-tu présenter la configuration de ton foyer, ton parcours pour fonder cette famille…​ ?​

Nous sommes deux mamans. J’ai porté notre fille, et ma conjointe porte notre deuxième enfant. Pour fonder notre famille, nous sommes passées par la PMA, en Espagne.

Quel a été selon toi le plus gros obstacle que tu aies rencontré et franchi pour ​en ​arriver là ?

Notre famille nous a suivi et soutenu dans le projet. Nous avons été accompagnées par des professionnels ouverts, et habitués à suivre des couples de femmes, et nous n’avons jamais senti de jugements ou d’incompréhension. Finalement, le plus dur, c’est de se dire que les lois de notre pays interdisent encore l’accès à la PMA à toutes…

​As​-​tu rencontré des difficultés au quotidien, en rencontre​s-tu​ encore? Si oui peux​-​tu nous donner des exemples?

Non, jamais dans la vraie vie. Ni chez le pédiatre, ni chez la nounou, ni à la crèche, ni avec les autres enfants. Jamais.

Par contre, étant militante et présente sur les réseaux sociaux, je me retrouve régulièrement confrontée à des militants anti PMA. Et sur internet, ils sont beaucoup plus virulents, mais j’imagine que c’est plus simple d’insulter derrière un écran, donc il suffit de les bloquer et passer à autre chose.

Quel conseil donnerais-tu pour rassurer des futurs parents qui auraient des réticences à se lancer dans l'aventure d'une famille avec une parentalité LGBTQIA+ ?

Si fonder une famille est une envie présente, cette envie est aussi légitime que pour toutes les autres familles. Les enfants qui vivent dans les familles avec une parentalité LGBTQIA+ évoluent tout aussi bien que les autres enfants.

Pourquoi t’engages​-tu​ dans le collectif Famille.s ? Qu’est​-​ce qui t’anime ?

Depuis les manifestations pour l’ouverture du Mariage, j’ai découvert mon âme militante. Quand on a commencé à se renseigner sur la manière de fonder une famille, j’ai été étonnée de voir à quel point tout se faisait en secret, sans laisser de trace. Pour moi, c’est l’inverse. Il me semble important de montrer que nos familles existent, qu’elles vont bien, et qu’elles ont besoin qu’on les reconnaisse. Et pour cela, je pense qu’il est important d’informer et de communiquer, pour que la société soit plus friendly et plus inclusive. Le collectif Famille.s va permettre d’aider à avancer.

Quel message as-tu envie de transmettre à la société ? Que dirais-tu à ceux qui veulent s’engager pour soutenir nos familles ?

Regardez les sourires de nos enfants. Regardez comme ils sont beaux. Comme ils sont heureux. Et cette insouciance, elle continuera tant qu’ils se sentiront acceptés dans la société comme chaque enfant qui grandit. Tant qu’ils n’auront pas peur d’être jugés non pas pour leurs actes, mais pour l’existence de leurs familles. Et c’est là, que vous pouvez nous aider. En expliquant à vos enfants que toutes les familles existent. Que toutes les familles se valent, et qu’elles sont toutes belles.

De quoi rêves-tu pour demain ?

Que nos familles soient reconnues plus facilement par l’Etat. Qu’on ne soit plus obligés de se battre pour protéger nos enfants.

Que l’espace public soit lavé de toutes les affiches anti PMA, parce que les enfants comprennent, savent lire. Et que c’est blessant.

Que l’on puisse s’inscrire à la crèche, l’école, chez une nounou, sans s’inquiéter de l’acceptation de nos familles. Être sûre que nos enfants seront traités comme les autres.

Être sûre, en partant en vacances, ou à chaque fois que l’on sort de chez nous, que l’on ne va pas tomber sur un militant anti PMA trop zélé qui aura des propos ou des gestes menaçants.

Vivre comme toutes les familles. Sans peur, sans stress, sans anticiper tous les problèmes hypothétiques.

Retrouvez Stéphanie sur Instagram, Facebook, sur Twitter (@_Tes_Meres) et sur son blog www.demandeatesmeres.com


Découvrez d'autres familles dans l'onglet "Le blog".

Bonne lecture !