Marie-Clémence, Aurore & Charlie


Peux-tu te présenter ?

Je suis Marie-Clémence, j’ai 33 ans et je travaille dans la production de spectacles. Je viens d’un milieu catholique et bourgeois, j’ai toujours fréquenté des hommes jusqu’à ma rencontre avec celle qui est devenue ma femme, Aurore, il y a 11 ans.


Familles : peux-tu présenter la configuration de ton foyer, ton parcours pour fonder cette famille…​ ?​

Aurore et moi sommes mariées depuis 5 ans, et, suite à une PMA en Espagne, j’ai porté notre fille Charlie qui est née en 2018. Aurore a pu l’adopter et nous formons une famille unie !


Quel a été selon toi le plus gros obstacle que tu aies rencontré et franchi pour ​en ​arriver là ? (famille, religion, PMA...)

Chaque étape, du coming out à la PMA est un obstacle à franchir. D’abord ma famille, très religieuse, puis mon Eglise, puis le parcours médical que représente la PMA avec toutes les incertitudes qui vont avec. Une fois que j’ai accepté moi-même cet amour pour Aurore, rien ne m’a semblé insurmontable. Mais le plus difficile reste quand même le rapport à ses parents qui change brusquement.


​As​-​tu rencontré des difficultés au quotidien, en rencontre​s-tu​ encore? Si oui peux​-​tu nous donner des exemples?

A chaque fois que je signale à un interlocuteur que je suis mariée à une femme, ce moment de gêne au téléphone ou en face, puis ce “Ca ne me dérange pas du tout”, ou “J’ai aussi une amie qui….” m’embête car je rêve de ne plus avoir ce type de situation pleine de malaise au quotidien, de me demander avant de dire qui je suis si cela va déranger ou pas la personne.


Quel conseil donnerais-tu pour rassurer des futurs parents qui auraient des réticences à se lancer dans l'aventure d'une famille avec une parentalité LGBTQIA+ ?

Faites-vous confiance. Un enfant a besoin d’un cadre sécurisant et aimant. Il ne s’agit que d’amour et de nuits trop courtes, il n’y a rien de grave. Vous êtes seul.e.s à savoir si vous avez la capacité d’élever et d’aimer un enfant.


Pourquoi t’engages​-tu​ dans le collectif Famille.s ? Qu’est​-​ce qui t’anime ?

J’ai tellement manqué de repères à l’époque de ma rencontre avec Aurore, à chaque étape. Je pense que je dois me servir de mon expérience pour peut-être accompagner et rassurer d’autres personnes qui traversent une épreuve similaire. Les rassurer sur le fait que, oui, on peut être heureux.se, équilibré.e, tout en étant hors du schéma écrit par nos parents. Qu’on ne vivra pas en marge de la société toute notre vie !


Quel message as-tu envie de transmettre à la société ? Que dirais-tu à ceux qui veulent s’engager pour soutenir nos familles ?

Souvent j’entends “Si tu veux être considérée comme n’importe quelle famille, pourquoi parles-tu autant de ta situation ?”. Parce qu’il faut que certain.e.s aillent au front pour défaire les préjugés, se battre pour nos droits etc. Pour qu’un jour ce ne soit plus un sujet et que je n’aie plus à en parler. Alors il faut visibiliser, se battre, débattre, en parler, pour qu’un jour nous n’ayons plus besoin de tout ça.


De quoi rêves-tu pour demain ?

Ne plus me demander, lorsque je rencontre quelqu’un, si il acceptera ma situation ou non.

Retrouvez Marie-Clémence sur Instagram : @marieclemenceb et sur son blog : www.marie-clemence.com & découvrez le récit de son histoire dans son livre "On ne choisit pas qui on aime" chez Flammarion.


Découvrez d'autres familles dans l'onglet "Le Blog".

Bonne lecture !


FAMILLES_edited.png

© 2020 by Collectif Famille.s