Isabelle et son fils


Peux-tu te présenter ?

Je m'appelle Isabelle, j'ai 33 ans, je travaille en freelance en tant que consultante en support client depuis plusieurs années maintenant. Je suis maman solo par choix depuis 2018 d'un super petit garçon !


Peux-tu présenter la configuration de ton foyer, ton parcours pour fonder cette famille…​ ?​

Dans mon foyer, on est deux, mon fils né en 2018 et moi ! Il a été conçu grâce à une banque de sperme danoise d'un donneur anonyme. A l’époque, il était possible de recevoir des paillettes chez soi, en France, c'est donc ce que j'avais fait. Et ça a fonctionné après 4 tentatives !


Quel a été selon toi le plus gros obstacle que tu aies rencontré et franchi pour ​en ​arriver là ?

L'impression d'être un peu, voire beaucoup dans l'illégalité. Impossible aussi d'en parler ouvertement autour de soi sans que ça ne semble dingue ou irresponsable.

Mais dans l’ensemble, ça a été assez simple finalement, même à la maternité, je n'ai pas eu de réflexion particulière.


​As​-​tu rencontré des difficultés au quotidien, en rencontre​s-tu​ encore? Si oui peux​-​tu nous donner des exemples?

Au quotidien non, finalement je pense que j'aurais eu plus de difficultés si j'avais été en couple et si la personne n'avait pas été d'accord avec la façon dont je m'occupe de mon fils notamment, allaitement, cododo etc...

Ma famille m'aide si besoin, j'ai aussi fait le choix d'uniquement télé-travailler pour m'occuper de mon fils à temps plein et vivre à notre rythme.

La génération de mes grands mères notamment n'a pas compris mon choix de faire un enfant seule, mais c'est assez compréhensible d'un point de vue générationnel.

Là je suis en train de faire la carte d'identité de mon fils, et je dois noter « père inconnu », je trouve ça assez dérangeant...


Quel conseil donnerais-tu pour rassurer des futurs parents qui auraient des réticences à se lancer dans l'aventure d'une famille avec une parentalité LGBTQIA+ ?

Cela peut sembler compliqué déjà d'un point de vue pratique, mais quand on est motivé, rien ne peut nous résister. Ensuite il faut savoir s'entourer et se renseigner auprès des bons interlocuteurs. On se heurte forcément de temps en temps à des personnes assez fermées d'esprit mais comme toujours quand on sort de la norme.


Pourquoi t’engages​-tu​ dans le collectif Famille.s ? Qu’est​-​ce qui t’anime ?

J'ai envie de faire partager mon expérience simplement parce que j'aimerais que plus de couples de femmes ou de femmes seules puissent faire ce choix sans culpabiliser et sans angoisse. Ce n'est pas une démarche simple, mais ce n'est pas non plus infranchissable !


Qui sont tes plus grand.e.s allié.e.s dans ton quotidien ou celui de ta famille ?

Ma mère est une vrai alliée, elle me soutient dans tous mes choix, sans trop me questionner pour autant. Elle est une vraie avocate au quotidien, elle me défend avant même que j'ai l'occasion de le faire, elle se documente beaucoup, choisit les mots avec soin, ainsi que les livres qu'elle offre à mon fils par exemple, pour éviter que ça parle trop de papa etc...


Quel message as-tu envie de transmettre à la société ? Que dirais-tu à ceux qui veulent s’engager pour soutenir nos familles ?

Qu'on peut être maman solo par choix, sans que ce soit vécu comme une fatalité. On peut totalement être épanouie, avec son ou ses enfants. On n'est pas forcément des assistées, des irresponsables ou des nanas qui ont été larguées par leurs mecs.


De quoi rêves-tu pour demain ?

Qu'on arrête de dire à mon fils qu'il doit avoir les yeux de son papa ahah. Lui dire qu'il a des beaux yeux, ce serait suffisant ;-)


Découvrez d'autres familles dans l'onglet "Témoignages".

Bonne lecture !


FAMILLES_edited.png

© 2020 by Collectif Famille.s