Emil, Yo & Arsène


Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Emil, j’ai 32 ans et je travaille en tant que vidéaste. Et il se trouve que je suis aussi gay.

Peux-tu présenter la configuration de ton foyer, ton parcours pour fonder cette famille… ?

Dans ma famille, en plus de moi, il y a mon mari, Yo, et notre enfant Arsène. Il a deux papas qui sont amoureux, c’est aussi simple que ça. Après avoir tenté le parcours d’adoption en France, c’est grâce à la Gestation Pour Autrui éthique aux Etats-Unis (et à deux femmes exceptionnelles : notre femme porteuse et notre donneuse d’ovocytes) que nous sommes devenus pères, en 2016.

Quel a été selon toi le plus gros obstacle que tu aies rencontré et franchi pour en arriver là ?

La plus grande violence est celle de devoir s’exiler pour faire famille. Car en France, la GPA est interdite. Là où aux Etats-Unis, tout est légalement, humainement et éthiquement encadré depuis plus de 30 ans. Alors, il faut vivre avec l’idée d’une grossesse à 8000km de distance et c’est parfois hard en stress.

As-tu rencontré des difficultés au quotidien, en rencontres-tu encore? Si oui peux-tu nous donner des exemples?

Non. Il faut juste s’armer d’un bon stylo pour corriger les formulaires administratifs toujours très hétéronormés…

Quel conseil donnerais-tu pour rassurer des futurs parents qui auraient des réticences à se lancer dans l'aventure d'une famille avec une parentalité LGBTQIA+ ?

Cela peut paraître compliqué mais c’est possible. N’enterrez pas vos rêves de parentalité ! Gardez toujours cet espoir et ce rêve en vous. Vous avez le droit de fonder une famille. Vous avez le droit de souhaiter avoir des enfants. Et il n’y a rien d’égoïste là dedans. 

Pourquoi t’engages-tu dans le collectif Famille.s ? Qu’est-ce qui t’anime ?

Car c’est important pour soutenir les familles déjà existantes et aussi montrer aux enfants de ces familles qu’ils ne sont pas seul.e.s dans ce type de schéma familial. C’est primordial de montrer aussi aux personnes LGBTQIA+ que oui, ils peuvent vivre à fond leur projet parental. Enfin, c’est utile pour sensibiliser la société toute entière à la diversité des familles afin qu’elle se montre vraiment plus inclusive.

Quel message as-tu envie de transmettre à la société ? Que dirais-tu à ceux qui veulent s’engager pour soutenir nos familles ?

Faire comprendre à toutes et à tous que c’est l’amour qui lie les membres d’une même famille. Point. Et bien sûr l’engagement et l’énergie que l’on met au quotidien pour être un bon parent.

De quoi rêves-tu pour demain ?

Que, dans quelques années, nos enfants deviennent les meilleur.e.s ambassadeur.ice.s de nos familles.

Retrouvez Emil sur Youtube, Instagram, Facebook & Twitter sous le nom de @chezpapapapou !


Découvrez d'autres familles de l'onglet "Le Blog".

Bonne lecture