Elsa et la maison d'édition associative "On ne compte pas pour du beurre".



Peux-tu te présenter ?

Je m'appelle Elsa et j'ai 35 ans. Je travaille dans un théâtre parisien et dirige un service des publics. Je donne aussi des cours de médiation culturelle. Et j'ai créé une maison d'édition avec un projet de livres jeunesse inclusifs où je suis aussi l'autrice d'une collection (Hic et Nunc). Ce projet s'est créé avec l'autre maman de ma fille, car nous trouvons que la littérature jeunesse manque de représentations banales de notre famille. J'ai découvert récemment que j'étais racisée, j'avais intériorisé beaucoup de racisme. Alors j'ai ouvert les yeux plus grands encore sur le fait qu'en fait, plein d'autres personnes sont très peu visibilisées.


Peux-tu présenter la configuration de ton foyer, ton parcours pour fonder cette famille…​ ?​

J'ai une fille de 7 ans. Avec son autre mère nous avons fait un parcours PMA en Belgique, puis je l'ai adoptée pour être sa mère légale. Nous sommes aujourd'hui séparées et ma fille est en garde alternée. J'ai une nouvelle compagne, qui est aussi une super belle-mère pour ma fille. Et tout le monde s'entend bien.


Quel a été selon toi le plus gros obstacle que tu aies rencontré et franchi pour ​en ​arriver là ?

Le plus gros obstacle a été d'être reconnue en tant que mère par mes parents. Comme je n'ai pas porté ma fille, le chemin a été long pour qu'ils acceptent cette situation. Cela a compliqué ma quête de légitimité.


​As​-​tu rencontré des difficultés au quotidien, en rencontre​s-tu​ encore? Si oui peux​-​tu nous donner des exemples?

Je fais tout pour que les difficultés n'existent plus. Et j'ai de la chance, car cela fonctionne. C'est beaucoup d'énergie dépensé pour tout "baliser" : par exemple, être déléguée des parents d'élèves pour infiltrer l'école, créer un réseau social de parents ouverts et engagés, choisir des médecins connus pour être non-discriminants, et toujours faire de la pédagogie.


Quel conseil donnerais-tu pour rassurer des futurs parents qui auraient des réticences à se lancer dans l'aventure d'une famille avec une parentalité LGBTQIA+ ?

Je conseillerai de se mettre en réseau via des associations car on découvre que l'on est nombreux.ses, que la joie et l'espoir sont là et que l'on peut aussi se projeter lorsqu'on rencontre des familles.


Pourquoi t’engages​-tu​ dans le collectif Famille.s ? Qu’est​-​ce qui t’anime ?

Les rapports de dominations sont sources de toutes les inégalités, de toutes les discriminations. Je milite contre cela. Le système patriarcal est source d'homophobie, qui selon moi est intrinsèquement mêlé au sexisme, que ce soit pour les femmes ou les hommes. Je milite aussi contre cela. Comment je milite ? Tous les jours, parce que je suis lesbienne et parce que ma fille a deux mamans. A chaque fois que je rencontre quelqu'un, j'explique, je milite donc. Alors, je témoigne encore.


Qui sont tes plus grand.e.s allié.e.s dans ton quotidien ou celui de ta famille ?

Ma soeur est ma meilleure alliée, elle a fait un gros boulot de médiation intrafamilal, ce qui m'a apaisée. Certaines amies hétéros sont des militantes acharnées. Les associations qui font des actions visibles sont très importantes pour ouvrir les esprits, très soutenantes pour les personnes se sentant seules avec ça.


Quel message as-tu envie de transmettre à la société ? Que dirais-tu à ceux qui veulent s’engager pour soutenir nos familles ?

Je propose de réfléchir à la question de l'altérité. Quel est cet autre qui n'est pas moi ? C'est tout le monde ? Qui est tout le monde ? C'est quoi la diversité ? C'est quoi un étranger ? Pourquoi j'ai peur de ce qui ne me ressemble pas ? Est-ce que la curiosité me fait faire des pas vers celleux qui ne me ressemblent pas ? Des questions comme ça.


De quoi rêves-tu pour demain ?

Grandir libre ! Que la douceur s'invite dans toutes nos relations et toutes nos conversations.



Pour découvrir la maison d'édition et acheter les livres :

https://www.paspourdubeurre.com/ ou dans toutes les librairies

https://www.instagram.com/onnecomptepaspourdubeurre/






Découvrez d'autres familles dans l'onglet "Témoignages".

Bonne lecture !